Le guide de votre bien-être à domicile

Hydrothérapie

Hydrothérapie : de quoi s'agit-il ?

jacuzzi

© Pixdeluxe - iStockphoto

Depuis l'Antiquité, les vertus de l'eau sur notre organisme sont connues et reconnues. Aujourd'hui, l'utilisation de l'eau est admise au plan médical comme une thérapie.
  1. Origines de l'hydrothérapie
  2. Qu'est-ce que l'hydrothérapie ?
  3. A qui s'adresse l'hydrothérapie ?

Origines de l'hydrothérapie

Depuis toujours, l'eau est considérée comme bénéfique pour notre organisme. Elle fortifie la résistance et la santé globale des individus. Dans l'Antiquité, les Romains fréquentaient le bain communal tous les jours. De même, en Inde, la purification par l'eau fait partie des habitudes quotidiennes. Au Japon, les sources d'eau chaude sont des lieux de partage entre amis ou en famille. Dans les pays nordiques, russes ou scandinaves, les bains de vapeur sont utilisés depuis plus de mille ans. En Occident, les fondements de l'hydrothérapie remontent au 19e siècle. À l'époque, un prêtre aurait codifié les usages de l'eau à des fins thérapeutiques, en l'incluant dans un traitement global basé sur la respiration, la diététique, l'hydrothérapie, la phytothérapie et le chronobiologie.

Qu'est-ce que l'hydrothérapie ?

L'hydrothérapie consiste à traiter, soigner et prévenir les douleurs ou les maladies par l'usage de l'eau. Elle peut être envisagée à des fins thérapeutiques, préventives ou esthétiques. Elle se décline en trois principales techniques différentes : la balnéothérapie, le thermalisme (cure thermale) et la thalassothérapie. La balnéothérapie utilise les bienfaits de l'eau par les bains. Les centres de cures thermales utilisent des eaux minérales à des fins thérapeutiques ou de bien-être. La thalassothérapie se pratique avec de l'eau de mer dans un but préventif ou curatif. Les spas, saunas et hammams sont également considérés comme des techniques d'hydrothérapie.

A qui s'adresse l'hydrothérapie ?

L'hydrothérapie s'adresse en priorité aux individus souffrant de maladies, chroniques ou aiguës, aux victimes de traumatismes (osseux, articulaires ou musculaires) ou après une intervention chirurgicale. Elle peut également être pratiquée à des fins esthétiques, pour se remettre en forme, perdre du poids et raffermir la silhouette.